amants

L'homme était français, la femme était russe
Tous 2 en voyage aux États-Unis
Tous 2 attendaient le même autobus
PreSquE SaNs BaGaGes, CoMmE des SanS-aBris
Ils se composaient dans le Terminus
Un nouveau langage bizarr'ment joli
Presque du français et presque du russe
Et l'anglais d'usage qu'ils avaient appris
Au fil du trajet, dans le processus
Du bon bavardage qui se pervertit
Le couple savait qu'il s'agirait juste
D'un TrUc de PaSsaGe VouE à l'OuBlI


L'homme était français, la femme était russe
Leurs 2 coeurs volages n'avaient qu'1 envie
Lui s'imaginait délivrer le buste
De l'épais corsage à demi rempli
Elle se retenait d'explorer les muscles
De ce corps sauvage de mâle aguerri
Il y eu 2 arrêts puis le Terminus
Un SaC dE CouChaGe PouR 2 CorPs UnIs


Au matin dormaient l'homme et sa Venus
Tous 2 en otage de l'autre endormi
Mais dans le respect de leur consensus
L'éventuel chantage n'était pas permis
L'entente voulait que ce soit "jamais plus"
Qu'Un TrUc de PaSsaGe VouE à l'OuBlI


L'homme était français, la femme était russe
Sans enfantillage, tous 2 ont repris
Chacun leur trajet et leur autobus
Tous 2 le visage un peu déconfit
La femme chassait le souvenir robuste
De son court voyage aux États-Unis ...


... AloRs Que GerMaiT DaNs sOn UtéRuS
Un TrUc de PaSsaGe VouE à l'OuBlI .....

=>> c'est juste pour le TexTe ...

... SuBliMe !!! <<=